Vive le « Rap Queb » libre!!

« La scène hip-hop québécoise prend de la maturité et se diversifie rapidement. Je suis de plus en plus fier de la représenter dans les pèlerinages artistiques que j’entreprends. Elle n’a rien à envier à personne. Nos graffeurs, nos rappeurs, nos beat makers et musiciens, nos bboys et bgirls me rendent confiant : une fois la bonne visibilité remise sur notre communauté les gens n’en seront point déçus. Comme toute scène nous avons toujours notre lot de clichés de mauvais goût et de productions honteuses, mais je reste ferme sur le fait que notre ratio de qualité est à la hausse depuis quelques années. »
(propos tenus par Monk.E au webzine montréalais WordUp! fin 2013)

Le bâton de pèlerin de Monk.E l’a mené au cours des derniers mois, d’ateliers de poésie et d’alchimiographie (ce dernier concept lui appartient, qui plus est) en compétitions internationales de freestyle telles que End Of the Weak

; de concerts donnés quasiment impromptu, en réalisations graphiques étourdissantes de brio : commanditées parfois, et souvent en collaboration,  parce que cela correspond à son mode de pensée humaniste ; de Montréal à Londres, de Paris au Nuevo Leon (capitale : la mythique Monterrey)

1925330_10153791302485307_1151336724_n

Monk.E & Mr. Skelleton
Cholula, Puebla

Monk.E _2 (bas)

Monk.E & Kouka Ntadi
Belleville, Paris

de performances au côté d’icônes mondialement reconnues, en responsabilités officielles de directeur artistique ou membre de jury… et on en passe !

Bref, qui dit mieux ?

Ce Monsieur, avec un grand t’aime, a trouvé en outre le temps de sortir un quatrième album (ici, l’un des titres phares du précédent)

de promouvoir ceux de ses potes, et de dire oui, au hasard de l’une de ses performances parisiennes, à la bibliothèque Couronnes qui le sollicitait par l’intermédiaire de sa photo-reporteuse-moissonneuse-battante attitrée…

Alors, si vous étiez en quête du véritable esprit du hip-hop, ne cherchez plus : il soufflera au 66 de la rue des Couronnes le samedi 24 mai prochain!